Inventaire


Site en français

Combattre pour l'humanité: La mondialisation de l'humanitaire et les stratégies des élites dans les pays du Sud, de 1960 à aujourd'hui

Units : Recherche et Études en Politique Internationale | ULB704



Description :


Aujourd’hui la plus grande organisation humanitaire du monde avec 80 millions de membres et de volontaires, le Mouvement
international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (ci-après « le Mouvement ») a été fondé en 1863 lors de la Conférence
internationale de Genève, qui fut le point de départ de la naissance du droit international humanitaire (DIH). Sa mission est
d’atténuer la souffrance et préserver la dignité des personnes victimes d’une catastrophe naturelle, d’un conflit armé, ainsi
que des problèmes sanitaires ou sociaux. Le Mouvement réunit le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération
internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), et les 191 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et
du Croissant-Rouge. Malgré leur rôle en tant que « l’ossature » du Mouvement, les Sociétés nationales – notamment celles
provenant des pays du Sud – sont très peu étudié. L’objectif général de ce projet est de comprendre la globalisation
d’un mouvement humanitaire et du DIH par le prisme de ces constituants. Dans un premier temps, il étudiera la genèse de trois
sociétés nationales « extra-européennes » :   le Croix-Rouge kenyan, le Croix-Rouge haïtien, et le Croix-Rouge indien. Dans un
deuxième temps, il fournira un regard sociologique sur les élites jouant un rôle central dans la gouvernance de ces mouvements.
Et enfin, le projet essayera d’apporter un regard sur les relations de compétition et de coopération au sein du Mouvement,
entre les Sociétés nationales.

List of persons in charge :


  • BEERLI Monique


List of lessors :


  • Gouvernements étrangers