Site en anglais

Centre transdisciplinaire de Recherche Optique et Information quantique (OptIQ)

Centres de Recherche Transdisciplinaire | Liste des Centres

(Code: ULB690)



Le Centre transdisciplinaire de Recherche Optique et Information quantique '' OptIQ '' comprend trois équipes actives en information quantique, en optique
quantique et en optique non-linéaire. Il s'agit du Service d'OPERA-Photonique (Faculté des Sciences appliquées), du Service de Théorie de
l'Information et des Communications '' QuIC '' (Faculté des Sciences appliquées) et du Laboratoire d'Information Quantique '' LIQ '' ( Faculté des Sciences). Un
premier domaine des activités d' OptIQ concerne l'optique guidée non linéaire. En effet le service OPERA-Photonique a développé une activité de
recherche théorique et expérimentale intense au cours des 25 dernières années ayant trait à l'optique non-linéaire dans les fibres et aux phénomènes
ultra-rapides.  Sous  l'impulsion de Philippe Emplit et Marc Haelterman, ce groupe a été l'un des précurseurs des recherches sur les solitons noirs grâce à
son expertise dans la manipulation et la caractérisation d'impulsions ultra-courtes. La première expérience de soliton noir a été réalisée en 1987,
en collaboration avec l'Université de Limoges. Sur la base d'investigations théoriques plus récentes menées notamment en son sein, le groupe a
entrepris une activité de recherche expérimentale sur les solitons vecteur et les instabilités modulationnelles dans les fibres. Un des objectifs  de cet effort
de recherche est de démontrer l'existence de nouveaux phénomènes solitoniques fondamentaux, et d'analyser leur application potentielle pour les
télécommunications optiques. Le service OPERA-Photonique a également initié un projet de recherche sur les sources laser à taux de répétition ultra-hauts.
Des techniques de verrouillage de modes passif sont étudiées, en vue de contourner les limitations liées à la largeur de bande électronique. L'une
d'entre elles est basée sur l'instabilité modulationnelle dans une cavité laser fibrée passive. Une autre technique originale, actuellement à l'étude,
est le verrouillage de modes passif induit par le mélange à quatre ondes dissipatif dans les lasers fibrés dopés à l'erbium. Une deuxième orientation
des activités d' OptIQ concerne l'information quantique. Il s'agit d'un domaine de recherche apparu il y a moins de dix ans, né de la prédiction
théorique qu'un traitement de l'information à l'échelle quantique offre des possibilités inégalées au niveau classique. A titre d'exemple, la cryptographie
quantique (c'est-à-dire l'encryptage d'un message dans les propriétés quantiques d'un porteur d'i

Campus : Campus du Solbosch
Localisation : Service OPERA-photonique 87C Avenue Buyl - Bâtiment C, Niveau 3 - Local C3.122A
Adresse : CP194/05 Bruxelles
Téléphone : +32-2-650.30.96
Fax : +32-2-650.44.96
Email : Alexandra.peereboom@ulb.ac.be
Site Web : http://opera.ulb.ac.be/Photonics@be