Inventaire


Site en anglais

Thérapie par l'exercice

Unité : Unité de Recherche en Physiologie Cardio-respiratoire | ULB387



Description :


Ces dernières décennies, un engouement particulier est apparu pour redonner à l’activité physique ses lettres de noblesse,
en particulier lié à ses bienfaits sur la mortalité toutes causes confondues, la mortalité cardio-vasculaire mais également
sur la qualité de vie des patients souffrant d’une maladie chronique. 

L’obésité étant grandissante mondialement et à la source de nombreuses complications, dont les pathologies
cardio-vasculaires, une meilleure compréhension des mécanismes physio-pathologiques limitant l’obésité à l'effort semble essentielle. De
même que l’impact de la chirurgie bariatrique sur l’aptitude aérobie et ses facteurs limitants est également à l'étude. La
circulation pulmonaire et fonction ventriculaire droite ainsi que la force diaphragmatique sont étudiés avec précision.  

Le laboratoire contribue à un large projet "Diatype" financé par Innoviris, afin d'évaluer l'impact d’un
entraînement physique sur l'homéostasie de la glycémie, la composition corporelle, la fonction cardio-respiratoire, l’aptitude
aérobie ainsi que sur la fonction et la survie des cellules β pancréatiques et ce, en fonction de l'étiologie du diabète, y compris
les formes mono-géniques. On sait déjà que l’entrainement proposé améliorer la condition cardiovasculaire, la sensibilité
à l'insuline et le contrôle glycémique chez les sujets diabétiques de type 2. A l’heure actuelle, on ignore si cet effet
protecteur est identique dans d’autres types de diabète.

Le laboratoire s'intéresse également à la reprise de l'activité physique et en particulier de la course à pied lors d'une
grossesse ou en post-partum. Une plannification de programme de ré-entrainement, sur base d'un diagramme décisionnel permet une
planification adaptée et assurant une progressivité en toute sécurité. Cette planification est en cours de validation. 

La physio-pathologie du patient soufrant d’hyperventilation idiopathique reste à l'heure actuelle floue, limitant ainsi le
développement de prise en charge thérapeutique. Le laboratoire étudie la réponse des centres respiratoires à l’hypoxie, à la
capnie, à l’effort et à l’apnée avant et après rééducation kinésithérapeutique spécifique.

Liste des responsables :


  • FAORO Vitalie